La qualité au service du projet

Un élu communal souhaite exploiter un logiciel pour la gestion du cadastre. Il se pose donc la question s’il est utile de payer un logiciel alors que des solutions gratuites sont mises à disposition par l’état.

Les demandes d’information cadastrale émanant des administrés ou des questions internes communales sont quotidiennes. L’accès à l’information cadastrale doit être simple et efficace.

La gestion du cadastre est le socle de l’aménagement du territoire communale. Tout projet d’aménagement fait référence au plan cadastral.

Doit-on pour cela payer un logiciel spécifique ?

Les solutions mises à disposition par l’état ont l’intérêt d’être gratuites avec des données à jour mais la gestion va être limitée par rapport à un logiciel spécifique qui offre les possibilités suivantes :

  • Lien dynamique entre le plan cadastral et les données de la matrice cadastrale
  • Intégration de plans complémentaires tels que POS/PLU ou réseaux. Les informations littérales sur la parcelle sont alors enrichies avec la zone d’urbanisme concernée par la parcelle et les périmètres qui impactent la parcelle (servitudes, réservations, risques, …)
  • Création d’autres plans superposés au plan cadastral. Je décide par exemple de représenter sur le cadastre mes emplacements de tri sélectif.
  • Requêtes multicritères : Par exemple, lister les parcelles constructibles non bâties supérieures à 1000 m2.

Il est donc préconisé d’opter pour un logiciel cadastre spécifique dont l’investissement est aujourd’hui limité et tout à fait abordable pour les collectivités locales même les plus petites.