La qualité au service du projet

Design d’interface : l’utilisateur moyen n’existe pas.

La réussite des projets informatiques tient en grande part au facteur humain. Tous les maillons de la chaîne sont précieux pour réussir son projet.

Certes la qualité de la méthodologie, de l’usine de développement sont cruciaux, mais le facteur différenciant est la qualité d’écoute que les responsables métier ou technique sont capables d’offrir à l’utilisateur final.

Car au bout du compte, pour qui fait-on une application métier si ce n’est pour des utilisateurs ?

Il convient d’identifier clairement dès le début du projet quels seront les utilisateurs finaux du système avant toute chose. Et surtout garder à l’esprit que l’utilisateur « moyen » – celui que croit connaître le responsable métier ou encore l’idée que s’en fait le chef de projet fonctionnel voire celui rêvé par le designer graphique – N’EXISTE PAS.

On ne suppose pas que quelqu’un travaille comme ceci ou comme cela. Un utilisateur travaille d’une certaine façon, ses besoins sont réels et les manques qu’il subit au quotidien affectent non seulement la qualité de son travail mais altèrent aussi chez lui le sens du travail « bien fait ».

Il est donc nécessaire de déterminer des profils type d’utilisateurs finaux, pour les pousser à émerger nous employons la méthode de l’observation et la méthode des personas.